grande-prairie.netia.ca http://grande-prairie.netia.ca en-US http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss socportals@mediacolo.com Müller et le Bayern dévorent le FC Barcelone LISBONNE, Portugal - Un statut de grand favori plus que jamais confirmé: le Bayern Munich, en surclassant mercredi 8-2 le FC Barcelone de Lionel Messi en quart de finale de Ligue des champions, a délivré une nouvelle leçon de football, s'affirmant comme l'équipe à battre dans la compétition européenne. Trop fort, trop rapide, trop puissant. À l'image de l'inusable Thomas Müller, fer de lance du rouleau-compresseur bavarois avec un doublé (4e, 31e), le Bayern a encore une fois fait étalage de sa force de frappe inégalable depuis la reprise des compétitions.  Après avoir dominé l'opposition en Allemagne avec un doublé coupe-championnat et balayé Chelsea au tour précédent (3-0; 4-1), le géant allemand a poursuivi contre Barcelone sa série d'invincibilité en Ligue des champions cette saison, pour un bilan de neuf victoires en neuf matches, 39 buts marqués contre 8 encaissés. Tout simplement monstrueux. Loin d'une « finale avant l'heure », ce classique contre le Barça a tourné à la démonstration à tous points de vue. Sans même que son serial-buteur Robert Lewandowski, auteur seulement d'une seule réalisation durant la rencontre, n'ait à forcer son talent !  Une humiliation aux allures de revanche du dernier choc de 2015 (victoire 3-0; 2-3 du Barça, NDLR) qui risque de précipiter le limogeage de Quiqué Setien sur le banc catalan, au terme d'une saison catastrophique de bout en bout.  Barcelone, Real Madrid, Atlético Madrid... C'est la première fois depuis 2007 qu'un club espagnol n'avait pas atteint les demi-finales de la C1. Et à chaque fois que le Bayern et le FC Barcelone se sont affrontés en phase éliminatoire d'une coupe d'Europe (une fois en Ligue Europa et trois fois en Ligue des champions), le vainqueur de ce duel a remporté ensuite la compétition. Présage heureux pour les Bavarois? Première demi-heure fatale Avec des entames de matches aussi supersoniques symbolisée par une ouverture du score dès la 4e minute, le PSG, Leipzig, Manchester City et Lyon, derniers adversaires encore en lice, ont en tout cas de gros soucis à se faire. Sur un contre, Ivan Perisic trouve Müller à l'entrée de la surface, qui réussit un enchaînement de toute beauté: après avoir feinté la reprise de volée, le champion du monde allemand arrive à s'appuyer sur Lewandowski, pris en étau dans la surface, pour reprendre du gauche instantanément. Imparable! Mais coup de théâtre dans la foulée. Le Bayern a remis son adversaire dans le match quand Alaba, en voulant enlever le ballon promis à Luis Suarez, a vu son tacle défensif se transformer en but contre son camp (1-1, 7e). Après cette égalisation heureuse, Barcelone a pris confiance et Suarez, sans un Neuer des grands soirs, aurait pu donner l'avantage à son équipe dans la foulée (9e)... tout comme le centre-tir de Messi, qui a fini sur le poteau du portier allemand (10e) ! Deux grosse occasions en trompe l'oeil, toutefois, tant le Bayern a monopolisé le ballon et dominé les débats.  Et à force d'accentuer la pression, les Bavarois ont fini par trouver la faille à la suite d'un ballon récupéré dans le camp adverse puis transformé par Perisic, d'un tir du gauche surpuissant que n'a pas pu dévié Ter Stegen (2-1, 21e). Doublé de Müller... et Coutinho La leçon s'est poursuivie avec le 3e but signé Gnabry (3-1, 27e). Sur une action d'école, un jeu à trois en une touche, l'ailier allemand a alourdi la marque et fait planer la menace d'une déculottée.  Craintes confirmées à peine cinq minutes plus tard par le doublé de Müller, plus agressif que Clément Lenglet pour couper le centre de Joshua Kimmich (4-1, 31e).  De quoi plier l'affaire en une demi-heure de jeu, et infliger au Barça sa pire première période en match officiel depuis le 13 février 1994. Si Suarez a marqué le but de l'espoir au retour des vestiaires (4-2, 57e) sur un exploit individuel, Alphonso Davies a vite éteint les rêves de « remontada ». Après un incroyable numéro sur son côté gauche où il a enrhumé Nelson Semedo, le supersonique latéral s'est enfoncé dans la surface pour adresser un centre en retrait parfait pour Kimmich (5-2, 63e).  L'ex-Barcelonais Philippe Coutinho, auteur d'un centre parfait pour Lewandowski (6-2, 82e) après son en entrée, a conclu le récital par un doublé express (7-2, 85e; 8-2, 89e). Enièmes actions de classe d'une partie à sens unique. http://grande-prairie.netia.ca/news/944874-muller-et-le-bayern-devorent-le-fc-barcelone Fri, 14 2020 21:04:00 GMT http://grande-prairie.netia.ca/news/944874-muller-et-le-bayern-devorent-le-fc-barcelone ATP : le tournoi de Hambourg au calendrier PARIS, France - Le tournoi de Hambourg (Allemagne) a été ajouté au calendrier de l'ATP du 21 au 27 septembre, soit la semaine précédant Roland-Garros, a annoncé l'ATP vendredi, confirmant également que le Masters 1000 de Rome était avancé d'une semaine. Selon le nouveau calendrier de l'ATP publié sur son site, le tournoi romain sur terre battue doit débuter le 14 septembre, quelques heures seulement après la finale des Internationaux des États-Unis sur les courts de Flushing Meadows. Avancer le tournoi du Foro Italico, dont la finale est programmée le lundi 21 septembre, permet à l'ATP d'ajouter Hambourg, également sur terre battue, juste avant le tournoi du Grand Chelem parisien sur l'ocre de la Porte d'Auteuil (27 septembre-11 octobre). Le circuit masculin est à l'arrêt depuis début mars en raison de la pandémie de COVID-19. Il reprendra le 22 août avec le Masters 1000 de Cincinnati, délocalisé dans la bulle new-yorkaise. Le Masters 1000 de Madrid, initialement prévu après les Internationaux des États-Unis et avant Rome, avait été annulé il y a dix jours, permettant à Rome d'avancer ses dates d'une semaine. L'enchaînement s'annonce relevé entre le Masters 1000 de Cincinnati, les Internationaux des États-Unis, le Masters 1000 de Rome, Hambourg et Roland-Garros. Rafael Nadal, lauréat à 12 reprises de Roland-Garros, avait renoncé il y a une semaine et demie à participer aux Internationaux des États-Unis en raison de la situation sanitaire et de la « folie » du calendrier proposé. L'ATP a également précisé le calendrier de la fin de saison en Europe, sous réserve de l'évolution de la situation sanitaire: le Masters 1000 de Paris-Bercy débutera le 2 novembre, alors que le Masters de Londres, qui réunit les huit meilleurs joueurs de la saison, est programmé à partir du 15 novembre. Le Masters Next Gen, réservé aux moins de 21 ans, et prévu initialement à Milan, est annulé. Stockholm annulé Le tournoi ATP de Stockholm, initialement programmé du 19 au 25 octobre, n'aura quant à lui finalement pas lieu cette année en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus, ont annoncé vendredi les responsables du circuit masculin de tennis. « C'est avec une grande tristesse que nous sommes contraints d'accepter que le tournoi fasse une pause d'un an », a déclaré le directeur du tournoi Thomas Enqvist, cité dans un communiqué. C'est la première fois depuis 1969 que le tournoi suédois - remporté en 2019 par le Canadien Denis Shapovalov - est annulé. Si la Suède n'a jamais imposé de mesures strictes de confinement, le royaume a toutefois interdit dès fin mars les rassemblements de plus de 50 personnes, une mesure encore en vigueur. Interrogé par l'agence de presse TT sur les motivations de cette annulation, un responsable du tournoi, Jamie Perry, a expliqué: « la majorité de nos revenus proviennent des spectateurs et de nos commanditaires et il y a aussi des parties purement pratiques, autour des restrictions de voyage pour les joueurs du monde entier ». « Nous ne pouvons que renvoyer aux recommandations (sanitaires) et ne voulons pas contribuer à la propagation du virus. Au final, la décision était facile à prendre », a-t-il souligné. Calendrier publié par l'ATP: 22 août: Masters 1000 de Cincinnati (délocalisé à New York) 31 août: US Open à New York 8 septembre: Kitzbühel (Autriche) 14 septembre: Masters 1000 de Rome 21 septembre: Hambourg (Allemagne) 27 septembre: Roland-Garros 12 octobre: Saint-Pétersbourg (Russie) 19 octobre: Anvers (Belgique) et Moscou 26 octobre: Vienne 2 novembre: Masters 1000 de Paris-Bercy 9 novembre: Sofia 15 novembre: Masters de Londres   http://grande-prairie.netia.ca/news/944767-atp-le-tournoi-de-hambourg-au-calendrier Fri, 14 2020 15:02:00 GMT http://grande-prairie.netia.ca/news/944767-atp-le-tournoi-de-hambourg-au-calendrier Toto Wolff songe à son avenir en Formule 1 Le directeur de l'écurie Mercedes Toto Wolff songe à son avenir au sein de l'équipe, voire au sein de la Formule 1. Wolff a été la tête de l'écurie au cours d'une période où elle a dominé ses adversaires, Mercedes remportant les championnats des pilotes et des constructeurs depuis 2014, éclipsant du même coup les quatre doublés réalisés par Red Bull de 2010 à 2013. Mais l'Autrichien de 48 ans a déclaré vendredi au Grand Prix d'Espagne qu'il discutait presque quotidiennement avec le président de Daimler, Ola Kallenius, qui est aussi le président de Mercedes-Benz, au sujet de son avenir. « Ce sont des discussions qui ont cours. ​[...] Ces discussions sont très positives. Je suis heureux que ma relation avec Ola soit la meilleure qu'elle puisse être, a indiqué Wolff. Je ne veux pas donner l'impression que je m'en vais, car ce n'est pas le cas. Je suis seulement en réflexion par rapport à la direction que prend la F1, ce qui se passe avec la COVID, ainsi que des motifs personnels. » Même si son épouse, Susie, travaille aussi en sport motorisé, Wolff croit qu'il est peut-être temps de prendre un pas de recul. « Susie est dans en bonne position à la tête d'une équipe de Formule E, ce qui veut aussi dire qu'elle est souvent partie. Je suis allé à je ne sais plus combien de courses de Formule 1, peut-être 120, dans les huit dernières années et c'est une chose à laquelle nous réfléchissons. » Wolff n'a pas exclu de demeurer en place ou d'accepter un autre rôle en F1. « C'est une décision que je dois prendre, en consultant ma femme, et avec Ola. Ça ne veut pas dire que je ne reviendrai pas comme directeur d'écurie ou dans un autre rôle. C'est seulement que j'y songe. ​[...] Plusieurs facteurs font en sorte que je désire demeurer en F1. D'un autre côté, ça pèse lourd et ça influence ma réflexion. » Le champion de F1 Lewis Hamilton, qui a remporté cinq de ses six titres avec Wolff, n'a toujours pas signé de nouveau contrat en vue de la prochaine saison. Hamilton a déjà dit que son avenir était lié à la décision de Wolff. « C'est flatteur de sa part de dire que ça dépend de ce que je fais. Mais il n'a pas besoin de moi. Il a une excellente équipe ici, qui sera toujours là pour l'appuyer, a dit Wolff. Que Lewis demeure ici est la meilleure chose qu'il puisse faire en ce moment et c'est ce qu'il souhaite. Il a la possibilité de réaliser de grandes choses dans l'avenir. » Hamilton a besoin d'un autre championnat pour égaler la marque de sept détenue par Michael Schumacher et de quatre victoires pour égaler le record de 91 que détient aussi l'Allemand. http://grande-prairie.netia.ca/news/944761-toto-wolff-songe-son-avenir-en-formule-1 Fri, 14 2020 16:30:00 GMT http://grande-prairie.netia.ca/news/944761-toto-wolff-songe-son-avenir-en-formule-1 Les Mercedes dominent les essais, Stroll 10e MONTMELO, Espagne - Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a réalisé le meilleur temps de la 1re séance d'essais libres du Grand Prix d'Espagne, 6e manche du Championnat du monde de Formule 1, vendredi sur le circuit de Barcelone-Catalogne (4,655 km) à Montmelo. Son chrono de 1 min 16 sec 785/1000 le place 39/1000 seulement devant son équipier, et meneur au classement des pilotes, le Britannique Lewis Hamilton. Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), premier pilote d'une autre écurie que Mercedes à s'imposer en 2020 la semaine dernière à Silverstone (Grande-Bretagne), est 3e, pointé à 939/1000. Les Ferrari du Monégasque Charles Leclerc et de l'Allemand Sebastian Vettel suivent à 1 sec 185/1000 et 1 sec 196/1000 respectivement.  De retour après avoir manqué deux GP après avoir été testé positif au nouveau coronavirus, le Mexicain Sergio Pérez (Racing Point) est 7e à 1 sec 686/1000. Son coéquipier, le Québécois Lance Stroll, a pour sa part signé le 10e meilleur temps. À noter la rare présence dans le top-10 des Haas du Français Romain Grosjean, 6e à 1 sec 506/1000, et du Danois Kevin Magnussen, 9e à 1 sec 835/1000. Vingtième et dernier, Roy Nissany, Franco-Israélien pilotant avec une licence israélienne, participait à sa première séance d'essais libres en F1 avec Williams, dans le baquet de George Russell, après avoir pris part aux essais de fin de saison l'an dernier à Abou Dhabi. Première séance d'essais libres: Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) 1:16.785 (33 tours) Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:16.824 (29) Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) 1:17.724 (26) Charles Leclerc (MON/Ferrari) 1:17.970 (27) Sebastian Vettel (GER/Ferrari) 1:17.981 (27) Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) 1:18.291 (29) Sergio Pérez (MEX/Racing Point-Mercedes) 1:18.471 (31) Alexander Albon (THA/Red Bull-Honda) 1:18.606 (27) Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) 1:18.620 (28) Lance Stroll (CAN/Racing Point-Mercedes) 1:18.643 (31) Carlos Sainz Jr (ESP/McLaren-Renault) 1:18.733 (33) Esteban Ocon (FRA/Renault) 1:18.736 (31) Lando Norris (GBR/McLaren-Renault) 1:18.744 (32) Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri-Honda) 1:18.888 (26) Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Racing-Ferrari) 1:18.917 (24) Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo Racing-Ferrari) 1:18.981 (24) Daniil Kvyat (RUS/AlphaTauri-Honda) 1:19.145 (21) Daniel Ricciardo (AUS/Renault) 1:19.230 (31) Nicholas Latifi (CAN/Williams-Mercedes) 1:20.334 (30) Roy Nissany (ISR/Williams-Mercedes) 1:20.664 (25)   http://grande-prairie.netia.ca/news/944656-les-mercedes-dominent-les-essais-stroll-10e Fri, 14 2020 11:23:00 GMT http://grande-prairie.netia.ca/news/944656-les-mercedes-dominent-les-essais-stroll-10e Cormier est impatient de frapper Miocic Suivez les combats de la carte préliminaire de l'UFC 252 samedi à RDS et RDS Direct dès 20 h. Carte du gala UFC 252 Daniel Cormier et Stipe Miocic se sont revus avant leur combat de samedi à l’UFC 252. Même si on ne ressent pas une énorme animosité entre les deux combattants qui complèteront leur trilogie, le respect ne signifie pas qu’ils ne vont pas tout faire pour l’emporter. Après avoir perdu son titre des poids lourds en 2018 contre Cormier, Miocic est revenu à la charge en août 2019 avec une victoire par K.-O. au 4e round pour retrouver sa couronne. Samedi, le titre sera à nouveau à l’enjeu et Cormier n’en peut visiblement plus d’attendre. « Le seul souvenir que j’ai de lui, c’est lorsqu’il m’a battu. C’est bon de revoir son visage quelques jours avant que je puisse le frapper », a-t-il souligné lors d'une conférence de presse, jeudi. Cormier a fait savoir qu’à 41 ans, il s’agirait de son dernier combat dans l’octogone. Il est difficile pour lui d’imaginer une plus belle sortie que celle avec la ceinture de champion autour de sa taille. « Je crois que ce serait le plus beau retrait dans les arts martiaux mixtes », a-t-il précisé, évoquant ensuite le retrait d’athlètes de grande renommée comme Michael Jordan et Peyton Manning, qui ont connu le succès avant de quitter. Les deux hommes sont demeurés évasifs quant à leur stratégie pour le combat de samedi soir. Ils ont toutefois prévenus que le combat ne risque pas de manquer d’action. « La voie la plus facile pour moi serait de l’amener au sol et de le garder là pour trois minutes. C’est ce que j’ai fait lors du premier combat, mais ça prend de l’énergie. Je veux me battre contre lui, c’est plaisant de le frapper au visage. Je vais tout faire », a mentionné Cormier. « J’ai certains mouvements dans ma tête. Je dois travailler là-dessus d’ici samedi », a précisé Mioicic en précisant que pour lui, à 37 ans, il songeait à la retraite après chacun de ses combats. http://grande-prairie.netia.ca/news/944577-cormier-est-impatient-de-frapper-miocic Fri, 14 2020 02:49:49 GMT http://grande-prairie.netia.ca/news/944577-cormier-est-impatient-de-frapper-miocic Vigneault et les Flyers pensent à Julien Les Flyers de Philadelphie savaient déjà qu'ils devraient offrir une meilleure performance, après que le Canadien eut prouvé qu'il pouvait rivaliser avec eux lors du premier match de leur série quart de finale de l'Association de l'Est. Ils s'attendent maintenant à voir la formation montréalaise jouer avec émotion après avoir perdu les services de leur entraîneur-chef Claude Julien. Quelques joueurs des Flyers et l'entraîneur-chef Alain Vigneault venaient tout juste d'être informés des développements concernant l'état de santé de Julien quand ils ont participé à une visioconférence jeudi. Julien a été hospitalisé après avoir ressenti des douleurs à la poitrine pendant la nuit de mercredi à jeudi. Il devrait rater le reste de la série. « Je pense que ça peut servir de motivation quand quelqu'un de l'équipe se retrouve à l'hôpital, a mentionné l'attaquant Claude Giroux, qui a côtoyé Julien avec l'équipe nationale du Canada. Je sais qu'il est une bonne personne et que les joueurs aiment jouer pour lui. J'espère qu'il sera correct. » Vigneault a connu Julien quand ils jouaient pour les Golden Eagles de Salt Lake de la Ligue centrale de hockey au début des années 1980 et il a avoué avoir été légèrement sous le choc quand il a appris la nouvelle. Sur la patinoire, Vigneault ne s'attend pas à de grands changements dans la stratégie du Canadien lors du deuxième match, vendredi à 15 h, même si Kirk Muller dirigera le Tricolore. « Les entraîneurs ont fait un travail avant la série pour préparer leur formation à jouer contre les Flyers. À mes yeux, ils vont continuer à appliquer ce qui a été préparé », a affirmé Vigneault. La priorité des Flyers sera d'éviter tout relâchement. Même s'ils ont gagné le premier match de la série par la marque de 2-1, mercredi, après avoir remporté leurs trois rencontres en ronde de classement, les Flyers s'en voulaient d'avoir permis au Canadien de gagner en confiance avec une bonne deuxième période. Le Canadien a alors eu l'avantage 17-7 au chapitre des tirs au but. Le gardien Carter Hart a cependant limité les dégâts. « Nous avons pu voir ce à quoi nous nous attendions, a souligné Vigneault en offrant son analyse du premier match face au Canadien. Il faut bien gérer la rondelle face au Canadien. C'est l'une des deux ou trois équipes les plus rapides de la ligue. » « En deuxième période, nous avons mal géré la rondelle et ils en ont profité. C'est là que vous avez besoin de votre gardien et notre gardien a été bon, pendant tout le match, mais particulièrement en deuxième période. » L'attaquant Scott Laughton a aussi mentionné que les Flyers devront rejeter le disque plus souvent derrière les défenseurs du Tricolore pour les forcer à travailler plus fort en récupération de rondelle et en relance. Laughton a également commenté l'arrêt spectaculaire de Carey Price à ses dépens en deuxième période, alors que le pointage était de 1-0 en faveur des Flyers. Hors position et étendu sur la patinoire, Price a étiré son bâton et a tout juste dévié le tir de Laughton par-dessus le filet. « Ce n'est pas pour rien qu'il est l'un des meilleurs gardiens au monde, a reconnu Laughton. J'ai vu que le filet était ouvert et je voulais tirer le plus fort possible. Je n'ai pas immédiatement vu comment la rondelle n'était pas entrée dans le but. J'ai vu la reprise sur la tablette au banc. C'était un excellent arrêt de la part d'un excellent gardien. » L'attaquant Nick Suzuki avait aussi plongé devant le filet du Tricolore dans l'espoir de bloquer le lancer de Laughton. Il a finalement été sauvé par son gardien. « Je l'ai vu quand j'étais déjà en train de tirer, a raconté Laughton. Vous ne voulez jamais blesser quelqu'un, mais vous voulez marquer un but. Je visais le coin supérieur gauche et il était au centre du filet. Je ne sais pas si le tir aurait touché la cible si Price ne l'avait pas dévier. » Laughton espère pouvoir se racheter et déjouer Price dès le prochain match. Les Flyers auront aussi l'occasion de refroidir les ardeurs du Canadien en augmentant leur emprise sur la série.   http://grande-prairie.netia.ca/news/944496-vigneault-et-les-flyers-pensent-julien Thu, 13 2020 22:09:00 GMT http://grande-prairie.netia.ca/news/944496-vigneault-et-les-flyers-pensent-julien Le RB Leipzig bat l#039;Atlético Madrid sur le fil LISBONNE – Leipzig, solide et réaliste, a battu l'Atlético de Madrid (2-1) à son propre jeu, jeudi à Lisbonne, pour rejoindre le Paris SG en demi-finale de la Ligue des Champions. Un phénomène en cache en autre. Après l'Atalanta Bergame, la surprise italienne qui attaque à tout-va, le PSG s'apprête à rencontrer un autre ovni du football européen, sur la route de son sacre espéré. Le RB Leipzig, club fondé en 2009 qui ne dispute la Ligue des Champions que pour la seconde fois, grandit au rythme effréné de sa talentueuse jeunesse, dirigée par le prometteur entraîneur Julian Nagelsmann (33 ans). Malgré le départ de son meilleur buteur Timo Werner, parti cet été à Chelsea, le club allemand a montré l'étendue de son réservoir: l'Espagnol Dani Olmo, 22 ans, et l'Américain Tyler Adams, 21 ans, ont marqué pour alimenter l'espoir d'une folle épopée au Portugal. Il y a un peu de l'Ajax Amsterdam, qui a épaté l'Europe la saison passée en éliminant le Real Madrid et la Juventus, dans cette équipe sans complexe qui n'a pas hésité à défier Diego Simeone sur son terrain, celui de la solidité défensive et de l'intensité physique. « C'est une victoire absolument méritée, nous étions la meilleure équipe. Nous avons défendu avec une passion incroyable », a savouré Nagelsmann. Les Allemands ont aussi bénéficié d'un peu de réussite, avec ce contre favorable sur la frappe d'Adams qui a laissé le gardien Jan Oblak sans solution. Cette occasion laissera forcément des regrets aux Espagnols, qui poussaient à ce moment-là pour prendre l'avantage. Lisbonne, lieu de la cruelle défaite en finale de la Ligue des Champions 2014 contre le Real, continuera à hanter les « Colchoneros » qui, cette fois, étaient pourtant guidés par un local: le Portugais Joao Felix, recruté du Benfica contre 126 M EUR en juillet dernier, a égalisé sur un penalty (70e) qu'il a lui-même provoqué. Upamecano solide L'entrée du milieu offensif (58e) a coïncidé avec le regain de forme des Madrilènes qui, jusque-là, n'arrivaient pas face au bloc allemand. Invaincus depuis la reprise de la compétition en juin, ils ont été surpris par plus méticuleux qu'eux. Entre deux systèmes taillés pour le jeu en contre, garder le ballon équivalait à un piège: aucune équipe ne prenant de risque, la rencontre s'est enlisée dans une guerre froide tactique. L'Atlético a bien honoré sa réputation de roc, notamment grâce à la domination dans les airs des défenseurs Stefan Savic et José Maria Giménez. Mais en face, le Français Dayot Upamecano se distinguait dans les duels, ainsi que le portier Peter Gulacsi sur sa ligne (13e), prouvant que Leipzig n'était pas la deuxième meilleure défense de Bundesliga par hasard. « Ils ont très bien cerné la rencontre, c'était très difficile de les empêcher de jouer, de lire leurs déplacements, d'être sur leurs trajectoires de passes. Ils ont fait un très bon match, ils ont été supérieurs », a d'ailleurs reconnu Saul Niguez, milieu de terrain de l'Atlético. Dans l'ambiance bizarre du stade José-Alvalade, à huis clos, bercé par le bourdonnement de l'autoroute voisine, la différence allait se faire sur les rares erreurs. À la reprise d'un centre de Marcel Sabitzer, Olmo a fait payer de la tête un oubli de la défense espagnole, qui l'a laissé sans marquage. C'est encore Sabitzer, d'une subtile déviation, qui a provoqué un décalage à l'origine du second but. Adams, seul à 25 mètres, en a profité pour ajuster une frappe que Savic, impuissant, détournait dans ses filets. Au coup de sifflet final, les remplaçants allemands ont couru vers les titulaires dans une grande scène de joie, que Leipzig découvre à ce niveau. Il souffle un vent de fraîcheur sur Lisbonne. http://grande-prairie.netia.ca/news/944454-le-rb-leipzig-bat-l039atletico-madrid-sur-le-fil Thu, 13 2020 20:59:43 GMT http://grande-prairie.netia.ca/news/944454-le-rb-leipzig-bat-l039atletico-madrid-sur-le-fil Roglic passe aux commandes du Dauphiné LE SAPPEY-EN-CHARTREUSE, France – À 16 jours du départ du Tour de France, le favori du Critérium du Dauphiné, le Slovène Primoz Roglic, s'est emparé sans attendre des commandes, jeudi, au col de Porte, dès la première arrivée au sommet. Roglic, dominateur au récent Tour de l'Ain, a pris ses distances dans les derniers hectomètres de cette courte deuxième étape (135 km) rafraîchie par la pluie dans les dernières minutes. Même si son avantage s'est limité à une poignée de secondes, huit précisément sur un trio de poursuivants composé de deux Français, Thibaut Pinot et Guillaume Martin, et de l'Allemand Emanuel Buchmann. Après la pluie, la grêle s'est abattue avec violence sur les coureurs plus ou moins attardés. Dans une atmosphère de sauve-qui-peut général, les malheureux ont cherché les abris de fortune, sous une tente pour certains ou, pour l'Allemand Tony Martin, une sorte de coque en caoutchouc tendue par un spectateur. Principal battu du jour dans le massif de la Chartreuse, Egan Bernal a pris la 10e place à dix secondes. Son équipe Ineos a assuré le train pendant la plus grande partie de la montée mais le Colombien, vainqueur du dernier Tour de France, s'est retrouvé esseulé à 2,5 kilomètres de l'arrivée. L'accélération de Bernal aux 1600 mètres, peu tranchante, a été muselée par... un coéquipier de Roglic (Sepp Kuss). Le Colombien Nairo Quintana n'a pas connu davantage de réussite dans le dernier kilomètre avant que Roglic décide de prendre les devants et un avantage définitif malgré l'effort méritoire en contre-attaque de Guillaume Martin, lui-même rejoint près de l'arrivée par Pinot et Buchmann. La formation de Bernal a appliqué son plan, rouler à la façon d'un rouleau compresseur dans les 11 derniers kilomètres de ce col irrégulier (17,5 km à 6,2 %) et usant. Au rythme imposé par les maillots grenat (van Baarle, Castroviejo, Kwiatkowski surtout, Thomas, Sivakov), les intentions d'attaque de leurs adversaires sont restées lettre morte. Froome acteur passif Mais, s'il a asphyxié les autres têtes d'affiche de l'équipe Jumbo (Tom Dumoulin et, plus encore, Steven Kruijswijk), le train Ineos n'a pas menacé Roglic. L'ancien sauteur à skis, qui participe pour la première fois au Dauphiné, a confirmé sa supériorité actuelle dans la droite ligne du Tour de l'Ain (deux succès d'étape, une deuxième place et la victoire finale). « Parmi mes rivaux, c’est Egan (Bernal) que je regarde le plus, puisqu’il est le dernier vainqueur du Tour de France », a commenté Roglic. « Mais sur la ligne de départ, nous sommes très nombreux à être en forme et motivés. Il faudra tous les battre tous si on veut gagner! » Pour l'équipe Jumbo, insolente de force, tout semble rouler au mieux avec ses huit victoires depuis le début du mois. En attendant la suite au Dauphiné, surtout si la course ne se décante que dans les tout derniers kilomètres des arrivées au sommet. Pour leurs adversaires, la solution passe par l'anticipation. Julian Alaphilippe, lâché à 6 kilomètres de l'arrivée, s'est ainsi positionné loin au classement, à près de cinq minutes, afin de disposer d'une latitude supplémentaire pour viser une victoire d'étape. Pour d'autres attardés, la situation est plus inquiétante: Chris Froome (49e de l'étape) s'est voulu rassurant après la ligne mais il a cédé à 4400 mètres de la ligne sans avoir pu tenir son rôle dans le train de l'équipe Ineos. Vendredi, la troisième étape part de Corenc, tout près de Grenoble, pour rejoindre Saint-Martin-de-Belleville (Savoie). La Madeleine, l'un des grands cols alpestres classé hors catégorie (17,3 km à 8,3 %), précède l'ascension finale (14,8 km à 6 %) sur la route menant à Val Thorens. Classement de la deuxième : 1. Primoz Roglic (SLO/JUM), les 135 km en 3 h 39:40. (moyenne: 36,8 km/h) 2. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) à 8. 3. Emanuel Buchmann (GER/BOR) 8. 4. Guillaume Martin (FRA/COF) 8. 5. Nairo Quintana (COL/ARK) 10. 6. Miguel Angel Lopez (COL/AST) 10. 7. Daniel Martinez (COL/EF1) 10. 8. Mikel Landa (ESP/BAH) 10. 9. Richie Porte (AUS/TRE) 10. 10. Egan Bernal (COL/INE) 10. 11. Sepp Kuss (USA/JUM) 40. 12. Sébastien Reichenbach (SUI/FDJ) 59. 13. Romain Bardet (FRA/ALM) 59. 14. Tom Dumoulin (NED/JUM) 59. 15. Tadej Pogacar (SLO/UAE) 1:01. 16. Steven Kruisjwijk (NED/JUM) 1:09. ... 23. Adam Yates (GBR/MIT) 1:37. 24. Rigoberto Uran (COL/EF1) 1:37. 25. Warren Barguil (FRA/ARK) 1:55. 27. Valentin Madouas (FRA/FDJ) 2:09. 31. Pavel Sivakov (RUS/INE) 2:53. 32. Geraint Thomas (GBR/INE) 2:53. 36. Julian Alaphilippe (FRA/DEC) 4:41. 49. Chris Froome (GBR/INE) 8:32. 64. Bob Jungels (LUX/DEC) 11:34. 74. Pierre Latour (FRA/ALM) 15:09. 85. Wout Van Aert (BEL/JUM) 16:59. 115. Sergio Higuita (COL/EF1) 21:42. 145. Dan Martin (IRL/ISR) 25:28. 153. Benoît Cosnefroy (FRA/ALM) 30:24. Classement général : 1. Primoz Roglic (SLO/JUM) 9 h 07:12. 2. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) à 12. 3. Emanuel Buchmann (GER/BOR) 14. 4. Egan Bernal (COL/INE) 16. 5. Guillaume Martin (FRA/COF) 18. 6. Nairo Quintana (COL/ARK) 20. 7. Richie Porte (AUS/TRE) 20. 8. Mikel Landa (ESP/BAH) 20. 9. Miguel Angel Lopez (COL/AST) 20.  10. Daniel Martinez (COL/EF1) 20. 11. Sébastien Reichenbach (SUI/FDJ) 1:09. 12. Romain Bardet (FRA/ALM) 1:09. 13. Tom Dumoulin (NED/JUM) 1:09.  14. Tadej Pogacar (SLO/UAE) 1:11. 15. Steven Kruijswijk (NED/JUM) 1:19. ... 20. Adam Yates (GBR/MIT) 1:47. 21. Rigoberto Uran (COL/EF1) 1:47. 22. Warren Barguil (FRA/ARK) 2:05. 24. Valentin Madouas (FRA/FDJ) 2:19. 28. Geraint Thomas (GBR/INE) 3:03. 30. Pavel Sivakov (RUS/INE) 3:03. 34. Julian Alaphilippe (FRA/DEC) 4:51. 54. Bob Jungels (LUX/DEC) 11:44. 59. Chris Froome (GBR/INE) 14:05. 62. Pierre Latour (FRA/ALM) 15:19. 66. Wout Van Aert (BEL/JUM) 16:59. 76. Sergio Higuita (COL/EF1) 21:52. 85. Dan Martin (IRL/ISR) 25:38. 104. Benoît Cosnefroy (FRA/ALM) 30:34. http://grande-prairie.netia.ca/news/944359-roglic-passe-aux-commandes-du-dauphine Thu, 13 2020 16:11:14 GMT http://grande-prairie.netia.ca/news/944359-roglic-passe-aux-commandes-du-dauphine Suspect mistakes cop car for taxi, gets free ride to Portage la Prairie police station The 19-year-old suspect fled from officers, but, after spotting the unmarked car, police say he willingly jumped in the back seat. http://grande-prairie.netia.ca/news/944042-suspect-mistakes-cop-car-taxi-gets-free-ride-portage-la-prai Wed, 12 2020 22:53:59 GMT http://grande-prairie.netia.ca/news/944042-suspect-mistakes-cop-car-taxi-gets-free-ride-portage-la-prai